17 June 2017 admin 0Comment

Une course vers de nouveaux relais de croissance

Avec la mondialisation et l’ouverture de pays autrefois fermés à toutes formes d’investissements étrangers, les entreprises sont aujourd’hui à la recherche de nouveaux relais de croissance dans des régions extrêmement dynamiques sur le plan économique mais qui sont aussi souvent des zones à risques, voire dangereuses.

Une des conséquences auxquelles nous allons nous intéresser est qu’elle exige pour certains employés de voyager ou s’expatrier pour le compte de leur entreprise.

De facto, même si les déplacements du personnel sont indispensables pour la croissance stratégique de l’entreprise, les employeurs doivent être conscients de l’étendue des risques que cela suppose pour l’employé. Et des devoirs que cela induit pour l’employeur.

Des menaces pour les employés

Dans la mesure où les entreprises se développent partout dans le monde, avoir du personnel à l’étranger, de façon temporaire ou permanente, est une nécessité de plus en plus fréquente. Hors de leur pays d’origine, les employés risquent de se retrouver confronter à des situations pour lesquelles ils ne sont ni habitués ni préparés −climat politique instable, désordre civil ou encore l’altération de l’ordre publique et une criminalité endémique.

Ce sont des situations qui mettent en danger la sécurité et le bien-être des employés.

Il faut aussi prendre en considération que parfois les pays où les employés doivent se rendre ont des infrastructures sanitaires de faible qualité. À titre d’exemple, l’exposition à des maladies infectieuses et virales est fréquente.

D’autre part, les étrangers séjournant dans certains pays n’ont pas toujours conscience qu’ils sont perçus par les populations locales comme extrêmement riches. Les lieux de résidence et d’accueil destinés aux « étrangers » se trouvent en général dans des quartiers plus aisés qui peuvent être une cible parfaite pour des criminels en recherche de profits faciles.

Enfin, les forces de police de certains pays peuvent être sous-équipées, mal formées, voire corrompues. Et en cas de litige entre un étranger et un autochtone, elles peuvent souvent être tentées de prendre parti pour leur compatriote.

L’obligation des entreprises : Assurer la sécurité de leurs employés

Les entreprises ont non seulement le devoir d’assurer la sécurité de leur personnel travaillant à l’étranger, mais aussi de le préparer avant d’entreprendre ledit voyage.

Pour la préparation de leur personnel, l’employeur doit se renseigner sur la situation politique et sécuritaire du pays de destination et les risques potentiels auxquels son employé peut se retrouver exposé.

Pour ce faire, l’organisation doit préalablement procéder à une évaluation du niveau de risque, ce qui lui permettra de connaître le niveau de soutien qu’elle devra fournir à ses travailleurs. Les mesures préventives sont tellement importantes qu’il est essentiel de compter sur une analyse complète des risques du pays d’accueil. Ceci permettra une prise de décision efficace en cas de besoin.

Enfin, les organisations doivent considérer que le devoir de protection est moral et légal à la fois, et que, le non-respect de celui-ci peut entraîner des litiges et des incidents qui ne sont pas favorables à l’entreprise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *